Les jardins

Cette page est actuellement en construction, elle est néanmoins représentative du jardin. Merci de votre compréhension.

L'officine

L’officine propose une collection de plantes médicinales, aromatiques et condimentaires, endémiques, méditerranéennes ou exotiques. Son aménagement géométrique s’inspire des jardins des simples, caractéristique du moyen-âge.

 

Année de réalisation : 2013

Le bois

Le fond du jardin est planté de nombreuses espèces et variétés d’arbres et d’arbustes, majoritairement indigènes.  C’est un lieu sobre et « sauvage » dans le prolongement du paysage, auquel, seul un chemin tondu donne accès pour la promenade.

La basse-cour

La basse-cour est un lieu vivant, riche des interactions entre les volailles qui partagent cet espace divisé en deux parties. La première, est un écrin boisé où se trouve l’abri. La deuxième est une pelouse où les volailles aiment se promener, gratter le sol et prendre des bains de soleil ou de terre.

Année de réalisation : 2014

Enclos des lapins et cobayes

Ce sont trois enclos de formes elliptiques qui communiquent via des galeries réalisées en béton armé. Pour s’abriter et échapper aux prédateurs, des terriers, également en béton armé ont été creusés.

 

Année de réalisation : 2014

Le potager

Sa conception permet un entretien facile. Le sol y est couvert en permanence pour être nourri, protégé des intempéries et pour conserver son humidité. En dehors d’un désherbage régulier, il ne nécessite aucun travail.

 

Année de réalisation : 2018

Le jardin de fleurs

Composé de mixed-border aux tracés sinueux, caractéristiques des jardins anglais, le jardin de fleurs privilégie les variétés classiques de plantes vivaces et ornementales, depuis les premiers crocus annonciateurs du printemps aux asters de la fin de l’été. Il est un feu d’artifice permanent de formes et couleurs.

 

Année de réalisation : 2014

Le verger

Le verger est planté de variétés anciennes d’arbres fruitiers, de basses, de moyennes et hautes-tiges. Pour les protéger des parasites, des plantes aromatiques (tanaisies, menthes, raiforts, hysopes) ont été plantées à leur pied. Le verger accueille également l’enclos des canards et du cochon, qui enrichissent naturellement son sol.

 

Année de réalisation : 2012

Les mares

Les mares, artificielles et de formes arrondies se veulent les plus naturelles possibles dans leur aspect. Elles contiennent essentiellement des plantes aquatiques et de berges, toutes sont endémiques. Elles accueillent également  une faune composée d’insectes, de batraciens, de mollusques et de crustacés.

 

Années de réalisation : 2013-2014

La prairie

La pâture est entretenue par les grands animaux, elle est divisée en deux parties afin de permettre aux parcelles de se régénérer. Quand l’une est tondue, l’herbe de l’autre repousse puis les animaux sont déplacés pour inverser le processus.

La ruche

La ruche « Warré » qualifiée de ruche écologique, permet aux abeilles de vivre dans des conditions proches de leur milieu de vie naturel. On ajoute les éléments par-dessous, au fur et à mesure que la colonie s'agrandit et que les abeilles bâtissent des rayons. Pour qu’elle puisse remplir sa mission pédagogique, la ruche est équipée de fenêtres qui permettent d’en observer l’intérieur.

Le labyrinthe

À l’inverse des autres parties du jardin, le labyrinthe, de forme carrée, strictement géométrique et symétrique, est conçu comme s’il s’agissait d’un jardin à part entière. C’est un jardin dans le jardin.

Les petites mares

Ce lieu est entièrement dédié à la biodiversité. Zones humides, zones sèches, bois morts, mur de pierres sèches, sont autant de milieux favorables à l’installation d’insectes, de batraciens et de petits mammifères.

 

Année de réalisation : 2017

Les volières

La plus grande fût construite à partir d’un tunnel de serre en acier galvanisé, acquis via Internet. La structure, une fois construite, arrimée et placée à niveau, fût recouverte de treillis à lapin, aménagée et décorée afin d’évoquer l’ambiance d’un sous-bois.

 

Année de réalisation : 2014

L'abri à insectes

 

Dans un jardin comme celui-ci, c’est-à-dire, riche en différents biotopes, il n’est pas utile d’installer un abri à insectes. Celui-ci a une fonction essentiellement pédagogique, il  a pour but de faciliter l’observation entomologique et donc sensibiliser à la cause des insectes.

 

Année de réalisation : 2019

© 2019 par le SC-T, asbl

32, Chaussée Brunehault, 7060 Horrues, Belgique

Tél 0479 59 21 57

Nous suivre

  • Facebook - Black Circle